Dessiner un paysage

stage LE PAYSAGE DU DESSIN A LA PEINTURE

du lundi 29 Juillet au vendredi 2 août 2019 de 10h à 17h à l’atelier 1 ter – / NB stage avec modèle vivant / Tarif plein 310€ – Tarif réduit 280€ / Tous niveaux 

pédagogie du stage " le paysage du dessin à la peinture"

Ce stage s’appuiera  en premier lieu sur la grande documentation disponible à l’atelier. ( monographies d’artistes, livres d’art thématiques) Mais aussi sur  les démonstrations et explications du professeurs . Le stage se déroulera dans les parc environnant l’atelier la deuxième partie de la semaine. Les sujets d’étude et les pistes pédagogiques sont les suivants: 

1 Dessiner un paysage : structure, profondeur, lumière

Ce stage s’adresse aux élèves désireux d’initier un travail sur le paysage classique et expressif, sa composition, ses règles ainsi que ses modèles récurrents. Au travers des démonstrations du professeur et d’une documentation exhaustive et justement calibrée..nous apprendrons  à «  monter » progressivement une composition de paysage réaliste, d’abord  en atelier à partir de modèles et d’imagination. Puis en extérieur directement sur le motif. Prenant principalement appui sur les grands paysagistes classiques. (Le Lorrain, Poussin, Constable, Turner…) nous apprendrons d’abord à dessiner un environnement simple, à partir d’une ligne d’horizon. Puis à ajouter progressivement et par ordre de grandeur , les principaux éléments de composition et de détail. Ce stage s’appuiera au début principalement sur des techniques de dessin et lavis (fusain, mine de plomb, pierre noire et lavis, lavis et grisaille brune et verdâtre à l’acrylique…)

2 Peindre un paysage : couleur, matières, empâtements

Nous travaillerons ensuite la peinture à l’huile en prenant exemple sur trois modèles emblématiques du paysage : classique/allégorique ( Le Lorrain, Rossa, Ruysdael …); mais aussi réaliste et impressionniste (Corot, Levitan, Monet…). Et enfin expressionniste  (Van Gogh, Nolde…). Tous les élèves auront à expérimenter ces différents modèles. Nous chercherons enfin à déterminer le tempérament de chacun pour aboutir  à une réalisation en accord avec son tempérament.

Nous travaillerons essentiellement à la peinture à l’huile. Mais l’utilisation de l’acrylique ( en première couche) sera nécessaire pour la réalisation de peintures de type classique. Afin de permettre la mise en place des glacis. La méthode de travail s’articulera ainsi autour de la notion des grandes masses. En allant d’abord du plus gros (composition, terre/ciel, les masses brutes) au plus petit (lignes, précisions, détails). Nous présenterons les principales »matières » présentes dans le paysage,  ciel /nuages, végétation, roche, eau,etc.  Les élèves travailleront tantôt à partir d’un dessin au fusain, tantôt directement à la peinture. Finalement, en fin de semaine, nous réaliserons un paysage à l’huile directement sur le motif. 

3 la technicité de la peinture à l'huile

Enfin la technicité propre à  la peinture à l’huile : les glacis, d’empâtements mais aussi  les transparences, le sfumato etc  : La fin du stage sera davantage destinée aux poses longues et surtout à  la réalisation d’un tableau de grand format à  l’huile. De son esquisse jusqu’à ses derniers détails.  Nous étudierons les différents médiums, supports et apprêts ainsi que le Principe du gras sur maigre. Travail autant de « peinture directe ». (touches « impressionnistes » posées les unes à côté des autres ). que de « peinture par glacis » (couches successives et transparentes). Travail sur fond  clair ainsi que  sur fond sombre à la manière des vénitiens.

Ce stage privilégiera davantage les poses courtes en première partie de semaine et les poses longues en fin de semaine. Une très grande importance sera accordée à conseiller personnellement chaque élève afin qu’il prenne conscience des qualités et des faiblesses de son travail… et puisse ainsi progresser rapidement.

« Ne copiez pas trop la nature. L’art est abstraction ; dérivez cette abstraction de la nature en rêvant d’elle, mais pensez davantage à la création qu’au résultat. » Gauguin